10e Commission de partenariat entre le Luxembourg et le Burkina Faso (04.05.2018)

10e Commission de partenariat entre le Luxembourg et le Burkina Faso
10e Commission de partenariat entre le Luxembourg et le Burkina Faso
(de g. à dr.) Ambroise Kafando, directeur général de la coopération au ministère de l’Economie, des Finances et du Développement; Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’Economie, des Finances et du Développement ; Romain Schneider, ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire ; Manuel Tonnar, directeur de la coopération au développement et de l’action humanitaire
©MAEE

 

Le 4 mai 2018 s’est tenue à Luxembourg la 10e Commission de partenariat entre le Luxembourg et le Burkina Faso sous la co-présidence du ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, et de la ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori. Ce rendez-vous annuel a permis de dresser le bilan des divers programmes de la Coopération luxembourgeoise actuellement mis en œuvre au Burkina Faso. Les deux ministres ont également fait le point sur le processus de formulation des nouveaux appuis luxembourgeois du 3e Programme indicatif de coopération doté d’une enveloppe indicative de 82,3 millions d’euros et s’étendant sur la période 2017-2021.

Les interventions dans les secteurs de la gestion durable des ressources naturelles, de l’éducation et de l’enseignement et la formation techniques et professionnelles et des technologies de l’information et de la communication (TIC) mis en œuvre par l’agence luxembourgeoise de la Coopération au développement, LuxDev, ainsi que le mandat 2016-2022 de l’ONG SOS Faim Luxembourg dans le domaine de la microfinance, ont été au cœur des discussions avec la délégation burkinabè.     

Lors de la conférence de presse, le ministre Romain Schneider a souligné les retombées positives de la coopération entre les deux pays. Malgré la situation difficile au Burkina Faso, notamment au niveau sécuritaire, le pays témoigne aujourd’hui d’une reprise de la croissance économique et fait preuve d’un engagement résolu en faveur de l’amélioration de la situation générale du pays. Pour la ministre burkinabè, la coopération est une opportunité de développement importante qui donne de l’espoir au peuple burkinabè.

A l’occasion de la Commission de partenariat, les ministres Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori et Romain Schneider ont procédé à la signature de deux protocoles d’accord bilatéraux relatifs à des nouveaux projets d’appui au Burkina Faso. Il s’agit tout d’abord d’un projet dans le secteur de la récupération et de la valorisation des espaces pastoraux qui vise à réduire la vulnérabilité des acteurs de l'élevage aux chocs climatiques et aux réductions et fragmentations des aires de pâturage par la mise en œuvre d’activités de revalorisation des espaces pastoraux. Le second projet consiste en un appui du Luxembourg à la mise en œuvre du Plan sectoriel de l’éducation et de la formation (PSEF) du Burkina Faso et se concentrera sur l’éducation, l’enseignement supérieur et la formation.

Le ministre Romain Schneider et l’ambassadeur du Burkina Faso au Grand-Duché de Luxembourg, Jacqueline Marie Zaba-Nikiema, ont également signé l’accord relatif au transport aérien entre le Grand-Duché de Luxembourg et le Burkina Faso en marge de la Commission de partenariat. Cet accord renforce les relations bilatérales et permettra de stimuler les échanges économiques.

En marge de la Commission de partenariat, le Burkina Faso et SES ont signé un accord pluriannuel qui crée la base pour la continuation et l’extension des services de connectivité satellitaire proposés par SES. Ce contrat complètera le projet de coopération bilatéral initié en 2017, qui soutient le développement de l'infrastructure informatique et de communication de l’administration publique du Burkina Faso.

Dernière mise à jour